Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la page blanche

En général j'ai l'inspiration aisée, je ne bloque pas pendant une heure devant mon clavier.

D'habitude les mots s’enchaînent, tout glisse, phrase après phrase, tout ce met en place dans ma tête et file jusqu'au bout de mes doigts!

La plus part du temps, cela me prend comme ça, en voiture , dans un magasin,et parfois même quand l'homme me parle, pouf, j'ai une idée!

Alors j'enclenche le pilotage automatique, ainsi je continuer d’acquiescer, d'opiner du chef, sortant quelques :" oui mais", "c'est pas faux", "hum hum"..

Ainsi mon homme n'y voit que du feu et moi je me brode dans la tête mon p'tit billet, réfléchis aux enchaînements, à la chute, aux bons mots.

L'air de rien j'écris.

Bon parfois c'est risqué, par exemple quand il finit une conversation ( que je n'ai donc absolument pas écouté) par : "du coup on fait comme ça ?"

Dans ce cas là 2 options s'offrent à moi :

Avouer l'honteuse vérité à mon cher et tendre :

"pour être tout a fait honnête mon pti poussin, je n'ai pas bité un broc de c'que tu viens de baver! je sais pas du tout de quoi tu me parles, et en même temps j'en ai pas grand chose a carrer..enfin je veux dire, j'imagine que c'était tout à fait intéressant, mais tu sais bien que je te fais confiance, de toute façon tu prends toujours la bonne décision mon Amour!"

Etre d'une mauvaise foie absolue :

"écoute non on ne fait pas "comme ça," c'est dingue cette façon que tu as d'imposer ta vision des choses, alors voila monsieur à décidé que,donc je dois suivre!"

Mais il y a des jours où ça ne veut pas, des jours où j'ai vraiment envie d'écrire mais rien ne vient, pas le début d'une once d'idée, que dalle ...

L'impression que mon cerveau est vide, rien ne vient, c'est l'angoisse, dans ses moments là je pourrais presque avoir de l'empathie pour Nabilla ( oui bon, j'ai dis presque!)

Mais le pire c'est que dans ces cas là je n'arrive pas à décrocher je m'acharne je tape une lettre, je l'efface, je recommence, cela tourne dans ma tête , ça fume presque!

J'ai remarqué que cela m'arrive souvent quand j'ai du temps, je veux dire quand les filles sont couché, l'homme au chiottes entrain de lire une revue scientifique, que j'ai mon petit ordi sur les genoux, avec pleins de temps , et rien....

Paradoxalement j'écris mieux dans le bruit, la précipitation, quand mes filles sont entrain de faire la ronde ou de se poursuivre dans la maison avec des feutres soit disant ultra lavable ( MON OEIL oui!!!!! vas-y viens laver mes murs mossieur l'inventeur du feutre lavable!) ou quand mon homme me parle de ... bah je ne sais pas en fait puisque j'écris!

A bien y réfléchir le moment où je suis la plus productive c'est quand je vais me coucher, qu'il ne me reste que 2 heures de répit avant le premier réveil des minimoys , que je devrais absolument m'endormir vite sans quoi, ma tête de zombie décrépit , pourrait effrayer les filles aux réveil!

hé bien c'est à ce moment là que tout me vient, il me faudrait un petit calepin, pour ne rien oublier, parce que bien sûr le lendemain matin, mon cerveau à activer la fonction reset, et toutes mes (plus ou moins) bonne idées de la veille ont disparues!

Au vu de ma productivité billetesque ( ca se dit si j'veux!) de ces derniers jours tu pourras donc très aisément en déduire que le calme n'a pas été au rendez vous!

L'arrivée iminente d'un certain vieux barbu y est surement pour quelque chose!

Poutoux, ta dévoué Léo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :