Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Don de moi

Rire c'est bon pour la santé mais pas que, rire ça fait du bien à l'âme, ça réchauffe le coeur.

C'est mon remède à moi, je ris pour ne pas pleurer, je ris pour oublier les problèmes, pour cacher ma peine parfois, ma douleur aussi.

Rire, me fais sentir vivante, faire rire me fais sentir utile.

Mes plus gros fou rire ont eu lieu dans les moments les plus dramatique de ma vie, pour certain c'est choquant, mais moi cela m'aide à encaisser, à prendre du recul, à faire semblant aussi parfois.

Faire rire les autres me gonfle de fierté,savoir que j'ai pu, à ma mesure, apporter un moment de joie, un sourire, c'est un sentiment tellement fort.

Il y a une expression : "ne pas avoir le coeur à rire", chez moi ça ne s'applique pas, plus mon coeur saigne, plus ma tête à besoin de légèreté.

Je me ressource dans une comédie à la télé, dans un recueil de blagues sur le net, c'est comme cela que je fonctionne.

J'ai même une sorte de pathologie du rire, très gênante, je suis incapable d'annoncer une mauvaise nouvelle sans rire.

C'est horrible pensez vous? peut être, mais mon cerveau doit enclencher quelque chose, pour m'empêcher de m'effondrer surement.

Pour me persuader que la vie est plus forte que tout, que ça continue, que ça ira mieux.

Parfois on me dit que je prend trop les choses à la légère, qu'il n'est pas bon de rire de tout, mais, et si moi cela me sauve, si cela m'aide à sécher mes larmes.

Pourquoi faudrait il être effondré, au fond du trou, pourquoi n'y aurait il pas plusieurs façons de vivre ses émotions?

Bien sur j'ai connu la dépression, l'abattement, des nuits à pleurer, des jours sans manger, mais à chaque fois ce qui m'a permis de m'en sortir, c'est le rire.

J'ai vu très jeune, ce qu'on ne devrait jamais voir, un proche voulant mourir, et recommencer encore et encore sous vos yeux d'enfant.

L'enfant c'est la vie, c'est l'immortel et l'innocence, ça pense arc en ciel et papillon,alors la mort n'a rien à faire là.

Finit l'insouciance, se prendre la détresse humaine en pleine face, quand on ne sait même pas ce qu'est la vie, c'est peut être ce qui fait ce que je suis.

Moi même j'aurai pu y passer aussi, l'air de rien je m'enfonçais à petit feu dans ma petite vie déprimante, et le sort m'a foutu un coup de pied au cul ; ta vie t'intéresse plus ? bah regarde j'te donne l'occasion d'abandonner.

Ce jours là beaucoup ont cru à du courage, ce saut de la survie.

Très peu le savent, mais ce matin là j'ai abandonné, lâché prise, tout pouvait s'arrêter comme ça, mais la vie ne l'a pas entendu de cette oreille.

Et j'ai changé, j'ai pris les devants, j'ai cherché à vivre pour de vrai, pour moi, plus pour les autres, et j'ai trouvé mon arme, le rire.

C'est certainement ce qui m'a sauvé quand j'ai connu ma pire douleur, mon petit Ange, rien ne m'a jamais plus fait hurler, aujourd'hui encore la douleur est intacte, si j'y pense, j'hurle et je pleure tout autant, rien ne pourra jamais le changer, mais le rire, lui seul,m'apaise.

Depuis c'est ma devise, à chaque jour ça dose de rire, pour moi, pour les autres, pour être ensemble, pour partager nos joies et oublier nos peines.

Alors je n’arrêterais jamais de rire, jusqu'à mon dernier souffle, peu importe ce qu'en pense les autres, je continuerais de panser mes plaies à coup de légèreté.

Alors si votre coeur n'est pas à la fête, que vous sentez venir le besoin de rire, sonnez moi je ferais tout mon possible pour vous envoyer un moment de joie,

C'est mon don de moi.

poutoux, ta dévouée Léo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :