Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vieille caboche...

Depuis le mois de septembre, je fais du théââââtre ( dites le à la facon "comédie française, vous verrez ca fait tout de suite plus classe!)

J'en avais déjà fait dans ma lointaine jeunesse , je rêvais d'en refaire depuis. L'occasion c'est présentée je l'ai saisie au vol et hop me voilà sur les planches, tantôt en Tartuffe tantôt en Don juan ( oui bon en vrai pas du tout mais laissez moi rêver !)

Et donc tous les mercredi soir, depuis septembre, je m'y rend excitée comme une puce.

Après quelques cours un peu technique sur les bases du jeu de théâtre, on entre désormais dans le vif du sujet.

En vue d'une représentation prévue en juin, nous avons du choisir ( dans une liste imposée) nos textes.

Emportée par ma fougue légendaire, et ne doutant pas un seul instant de ma capacité à mémoriser à la vitesse de la lumière , un texte long comme le bottin, je n'ai pas hésité une seule seconde, ne regardant ni la longueur ni la complexité des écrits.

Et je suis rentrée chez moi, la confiance exaltée, me remémorant, comme à l'époque j'avais la faculté à apprendre les poèmes que nous devions reciter en classe.

Tellement sûre de moi, j'ai même eu l'audace d'enfouir tout ces petits papiers au fond d'un placard, puisqu'évidemment, il me suffirait de quelques heures pour tous les mémoriser...

hin hin hin

C'était sans oublier un léger détail... ma mémoire n'a plus 15 ans mais 17... bon ok 27... oui bon presque 29 ca va hein!!!

Et le temps passant elle à dû s'encombrer de tout un tas d'informations inutiles, me rendant aujourd'hui la tâche bien plus ardue que je ne l'aurais pensé.

Pourtant, l'apprentissage du premier texte m'avait rassuré. il m'avait suffit d'un petit quart d'heure pour mémoriser la trentaine de lignes qui le composaient.

Tout est devenu plus dur, quand il a fallut cumuler l'apprentissage de plusieurs textes.

Et là , c'était trop pour ma caboche, tout se mélange, ca bouillonne, ca se bouscule.

J'ai tous les mots mais aucun dans le bon ordre.

Je revisite en combinant plus ou moins judicieusement les différents écrits.

C'est une cacophonie des mots, bref un gros bordel!

Du coup je suis passée de l'insolence arrogante aux sueurs froides dégoulinantes!

Je sens mon cerveau s'épuiser à chaques nouvelles tentatives.

D'autant plus que désormais mes capacités occulaires ne sont plus aussi bonne qu'à l'époque.

Et donc je cumule les difficultés de mémorisations aux lacunes visuelles.

Bref j'en chie !

Mais bon je suis large! le cours c'est ... ce soir...

Priez les dieux du mémo pour moi!

Poutoux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Et voilà, on fait sa péteuse et on se retrouve bien déconfite devant un texte long comme un jour sans pain !
Répondre
L
Une journée sans pain c'est comme une nuit sans étoile! autant te dire que je suis pas bien avancée sur mes textes!